Bref info de Montesquieu-des-Albères de Michelle Vardon

02/09/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte communique sur ....Le cloches de l'église St-Saturnin de Montesquieu-des-Albères

chronique patrimoine de serge hermitte

Traduction : en plus gros 5 plans ci-dessous en cliquant sur suite

Lire la suite

21/07/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte écrit....Enigme 32, la place "del courreou"

Ce 1er juillet, j’annonçais «place del courreou » énigme 32,  orthographiée ainsi sur le panneau de rue :chronique patrimoine de serge hermitte Mais aussi, autrement, «place del correou» sur le plan de ville officiel.

Mais aussi, autrement, en catalan originel «plaça del correu ».

Pourquoi «courreou» ?

Ce mot francisé (com’d’hab…à cause de sa phonétique) tire son origine du mot roussillonnais (notre langue vernaculaire) «correou» qui signifie en français «courrier».

On fait de suite le rapprochement avec la poste et ses missions, d’autant plus facilement que la rue nommée «rue l’ancienne poste» débouche sur cette petite place et que le bâtiment de l’ancienne poste est juste à côté.chronique patrimoine de serge hermitte  chronique patrimoine de serge hermitteVénérable bâtiment qui a vu passer tant de montesquivaines et montesquivains.

   Eh bien cher lecteur, ce n’est pas tout à fait cela…dirons-nous…et pour en savoir plus et être juste dans notre interprétation, il a fallu, ceci avec plaisir, s’entretenir avec les anciens natifs du village. De ces discussions, il en est ressorti que le mot  «courreou» se devait d’être compris dans le sens où il désignait, il y a longtemps de cela, le véhicule et son conducteur qui avaient la charge d’aller de village en village et en ville, d’y charger, décharger et transporter aussi bien les voyageurs, que leurs bagages et ainsi que les colis (à ce titre, une entreprise de transport de voyageurs  et de scolaires dont l’activité avait démarré en 1937, a cessé  d’exister fin juin  2016 ;  elle se nommait «les courriers catalans»).

   On s’en serait douté…

   Ainsi «le lieu d’arrêt de bus situé dans notre vieux village» avait été baptisé autrefois par nos anciens «place del courréou», pour preuve la photographie  de carte postale (datée de presque cent ans) qui suit.

chronique patrimoine de serge hermitteVous remarquerez, encore cette autre autant qu’ancienne orthographe pour

MONTESQUIEU (P.-O.). – Place du Courréou

chronique patrimoine de serge hermitte

  Et aujourd’hui, en 2016chronique patrimoine de serge hermittechronique patrimoine de serge hermitte

         

Enigme 33, retour sur la place de l’HOUM et explications…

01/07/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte écrit....Enigme 31, la place de l'Houm

Enigme 31 :

La place de l’Houm pour peut être la place de L’Om… en catalan… pour peut être en bon français la place de « l’Orme »…

« La place de l’Houm » à Montesquieu à la fin du XIX° siècle.

chronique patrimoine de serge hermitte« La place de l’Houm », telle qu’elle aurait pu être au début du XIX° siècle, avec un orme (« om » en catalan) planté en son milieu.

chronique patrimoine de serge hermitte

Probablement l’arbre de la liberté mis en terre au début des années 1790 par la municipalité de l’époque en tant qu’un des symboles de la République Française ; il n’aurait pas survécu à son grand âge, certainement aussi à la pauvreté du terrain rocailleux sur lequel il aurait été planté mais aussi déraciné ou abattu sous la Restauration.

Mais aussi, le patronyme « Oms » retenu, car peut être aussi en souvenir des puissants seigneurs d’OMS; ces derniers auraient-ils laissé leur empreinte ? la baronnie de « Montesquiù » leur ayant appartenu pendant plusieurs siècles…

En fin de compte, nul ne sait vraiment, cependant  le nom « Houm »  est resté. Bien ou mal orthographié, quasi intraduisible avec certitude, il nous a été transmis par les anciens  jusqu’à aujourd’hui ; à nous d’en assurer la pérennité.

     Mais avec un peu d’humour, faudrait il corriger la probable faute d’ortho ???....

chronique patrimoine de serge hermitte

Et en 2016…actuellement  sans un « Om »

chronique patrimoine de serge hermitte

Mais quelques années plus tard… peut être… avec un « Om »

chronique patrimoine de serge hermitte

Quelques commentaires éclairés sont les biens venus…

A venir : Enigme 32  la « place del correou »,  pourquoi ?

19/06/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte écrit....Enigme 30 : Les "reliques saintes d’Abdon et Sennen » et « l’eau miraculeuse de la sainte tombe »

Enigme 30

« les reliques saintes d’Abdon et Sennen » et  « l’eau miraculeuse de la sainte tombe »

L’énigme précédente portait sur les croyances populaires d’autrefois et même d’aujourd’hui surtout sur les affreux chronique patrimoine de serge hermittechronique patrimoine de serge hermittemonstres nommés « simiots » qui écumaient la région d‘Arles sur Tech.

Il y a mille ans de cela d’après les légendes encore vivaces de nos jours.

Cette parution du 19 mai 2016 est assortie du commentaire suivant

« Le simiot du village a bien soulevé la tempête à MONTESQUIEU et elle est toujours là
comment peut-on chasser les simiots ? »

Le livre de Monseigneur J.TOLRA DE BORDAS prélat de la maison de sa sainteté, docteur en théologie, droit canon et en droit civil, édité en 1880, pourrait apporter une réponse…il suffirait d’y croire…(téléchargement gratuit sur le site de la bnf (bibliothèque numérique de France)). En son chapitres VI,  l’auteur traite de la sainte tombe et de son origine - de l’eau miraculeuse de la sainte tombe - faits et témoignages authentiques - objections et réponses.

Et son chapitre VII, l’auteur traite de quelques miracles accomplis particulièrement en Roussillon par l’intercession des saints Abdon et Sennen ou de l’usage de l’eau de la sainte tombe.

Chaque année, le 30 juillet le pays d’Arles fête les saints patrons Abdon et Sennen ; à cette occasion l’eau de la sainte tombe est distribuée aux fidèles et l’intercession des saints est invoquée par les croyants… alors…

chronique patrimoine de serge hermitte

Prochaine parution, énigme 31,  « la place de l’Oum ».

13/06/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte a mis un commentaire en complément de ma rubrique patrimoine de ce matin :

chronique patrimoine de serge hermitte"Encore quelques mois et la cloche datée de 1589, de notre église saint Saturnin, sera certainement elle aussi Répertoriée sur la liste des objets mobiliers propriété publique classés au titre des monuments historiques Languedoc-Roussillon, au titre des objets campanaires.

A savoir que les plus anciennes du département datées de 1328 sont à Claira. Village qui le samedi 2 juillet 2016 à 11 h heure verra son clocher doté de deux nouvelles cloches (ne manquez pas d'assister à cette manifestation publique).
Alors quand à Montesquieu verrons nous arriver les deux clochetons toujours absents depuis 1794 (brisés avec une des deux grandes cloches sur ordre du sous-directoire de Céret pour être fondus pour l'armement des armées d'alors)???
Ainsi si cela arrivait nous pourrions profiter d'un superbe angélus à quatre voix (qui serait le plus beau à entendre de tout le piémont de nos chères Albères)
Sergi..."

19/05/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte écrit....Enigme 29 : "Els simiots manquèrent leur retour"

Enigme 29

croyances populaires d’autrefois et même d’aujourd’hui…   « els simiots »

« un cop i avià… las bruixes…  i els espantes bruixes… i els simiots… el conte a començat… »

Légendes catalanes.

Il y a plus de mille années de cela, vivaient en Vall de Spir, plus précisément dans le pays d’Arles, d’horribles monstres… animaux malfaisants, singes, chats, lions à têtes de singe mais aussi mi-homme mi-singe, velus, mains aux doigts crochus, pieds fourchus, dents acérées et regard sanguin. Ces bêtes féroces, de jour comme de nuit, sans crainte de l’homme, s’introduisaient dans les habitations, étouffaient les nouveau-nés dans leurs berceaux et les emportaient dans la montagne pour les dévorer.

Leur visage simiesque fit qu’on les nomma « simiots ».

A la fin du Xème siècle l’arrivée en pays d’Arles des reliques saintes des martyr Abdon et Sennen rapportées de Rome par l’abbé Arnulfe provoquèrent le départ des «simiots ».chronique patrimoine de serge hermittechronique patrimoine de serge hermitte

 Pas tout à fait,  car Anno 1465, les  «simiots manquèrent leur retour»

                             En effet un berger de Mont­bo­lo nommé No­guer de Gas­nach surprit deux sorcières en train d'invoquer les « simiots »  afin qu'ils provoquent une tempête. On alla chercher les reliques d'Ab­don et Sen­nen, et le pire fut évité. Depuis, les habitants de Mont­bo­lo offrent chaque année, le 30 juillet, une Ro­del­la, longue chandelle de 20 mètres de long, de cire d'abeille enroulée...et la légende commença !

 é cric é crac, sem al fons del sac, el conte es acabat…

Prochaine parution, les «reliques saintes d’Abdon et Sennen, et l’eau miraculeuse de la sainte tombe »….

En attendant, une lecture passionnante sur le sujet «histoire du martyre des saints Abdon et Sennen » par Monseigneur J.Tolra de Bordas ouvrage de 1880 à découvrir sur Gallica BNF.

Quelques commentaires seraient bienvenus…

31/03/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte écrit....Enigme 27 : Les Bruixes de Montesquieu-des-Albères

Croyances populaires  d’autrefois…et peut être encore présentes aujourd’hui…

« un cop i avià… las bruixes…  i els espantes bruixes… el conte a començat… »

    Ami lecteur-internaute en visitant nos vieux villages roussillonnais, surtout en levant les yeux, vous avez certainement remarqué, ces superbes autant qu’anciennes toitures et leurs avant-toits décorés ainsi que bien souvent une partie de tuile maçonnée à l’envers en bout de la rangée faîtière du mur pignon.

   Ces décorations peintes de signes cabalistiques en plus d’embellir en façade, avaient aussi, dit on pour but de conjurer le mauvais  sort mais aussi pour la partie de tuile chichement retournée, .../(suite avec photos)

Lire la suite

14/03/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte écrit....Enigme 26, de bien belles pierres…

chronique patrimoine de serge hermitteCes pierres parlent à qui sait les entendre et auraient beaucoup à dire à qui sait les écouter

A découvrir au hasard de nos promenades, toutes en rondeur, presque polies, presque douces au toucher, la belle eau des torrents nous les a roulées, façonnées et amenées à nos pieds presque pour notre bon plaisir… Ainsi peut-on voir les choses…

Du moins le croirait-on.
Mais que nenni, en fait la main de l’homme les a fabriquées et à qui sait les écouter, elles vous diront à quels horribles desseins elles étaient destinées…
Autrefois, ces pierres servaient de projectiles qui étaient utilisés dans des engins tels que catapultes, trébuchets, frondes mais aussi bombardes, mortiers et canons avant leur remplacement par des boulets en fonte de fer au XV siècle.

La plus petite de ces trois pierres est une balle de fronde… quel âge a-t-elle ?
Un « si modeste projectile » a-t-il permis à David, tout jeune et frêle berger de vaincre le géant mercenaire Goliath… la Bible et le Coran le confirment.
« David courut vers Goliath. Il tira une pierre de son sac trouvée dans un proche ruisseau, la mit dans sa fronde et la lança de toutes ses forces. La pierre atteignit le géant au front et s’y enfonça. L’homme tomba raide mort. »

Balle de frondechronique patrimoine de serge hermitte

Boulet de frondechronique patrimoine de serge hermitte

Boulet de catapultechronique patrimoine de serge hermitte

Un roman historique à lire ou à relire… « Salammbô », de Gustave Flaubert parut en 1862…pour se plonger dans l’ambiance.

19/02/2016

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte écrit.... sa dernière énigme

"Chers lecteurs, amis du patrimoine catalan,

Le 4 décembre 2015, j’annonçais la parution prochaine de l’énigme 25, à savoir « MALAGA et VENEGAS DE SAAVEDRA », ces noms propres vous parlent-ils ?

Une panne d’ordinateur survenue le 23 décembre m’a contraint au silence, mais c’est réparé depuis. Ainsi donc nous allons pouvoir reprendre la chronique patrimoine et vous donner la réponse à l’énigme 25.

Ces noms sont liés à l’histoire de notre village. Voici comment.
Nous savons quasiment toutes et tous que les journées du 30 avril et 1er mai 1794 offrirent le succès à l’armée des Pyrénées-Orientales lors de la bataille du BOULOU et des combats décisifs qui se sont déroulés à Montesquieu face à la coalition espagnole/portugaise.     .../chronique patrimoine de serge hermitte

Lire la suite

04/12/2015

Chronique Patrimoine : Serge Hermitte suite et fin de son énigme 24

Suite et fin  de l’énigme 24
planche 7 et 8 PALAU DEL VIDRE et ELNE
bonne découverte.

chronique patrimoine de serge hermitte

chronique patrimoine de serge hermitte

 Prochaine énigme (25) “MALAGA et VENEGAS DE SAAVEDRA”
ces mots font partie de l’histoire de notre village, pourquoi ?