Bref info de Montesquieu-des-Albères de Michelle Vardon

16/02/2018

Les mésanges nous aident à lutter contre la prolifération de la chenille processionnaire du pin

Actuellement les cocons des chenilles processionnaires sont visibles dans les pins.

Plusieurs modes de désinfection sont utilisés :

- détruire le cocon, mais attention danger car les poils des chenilles sont très urticants. Ces irritations se caractérisent par des érythèmes ou des éruptions prurigineux accompagnés parfois d’atteintes oculaires ou pulmonaires voire des réactions allergiques plus graves. Les animaux notamment les chiens peuvent être infectés gravement.

- le traitement biologique, non toxique et sans danger pour l’homme et les animaux, à base d’une bactérie appelée «bacillus thuringiensis» est pulvérisé par voie aérienne est efficace, mais insuffisant;

- la pose de colliers écopièges et de pièges à phéromones n'est pas suffisant. Les chenilles font un pont de leurs corps et les autres poursuivent leur chemin;

- une solution écologique : installer à l’automne de nichoirs pour les oiseaux sur les pins. écologieLes scientifiques ornithologues ont constaté que écologiela mésange charbonnière bien répandue dans le département, se nourrit en grande quantité de ces chenilles dont elles ne craignent pas les poils urticants. «Une famille de ces petits oiseaux ne pesant que 16 g l’un, peut ingurgiter 500 chenilles par jour. Elles creusent des trous dans le cocon pour se régaler des insectes à tous les stades larvaires.

On veillera à choisir un nichoir «spécial mésange» dont le trou d’accès de l’oiseau est adapté.

04:34 Publié dans Rubriques | Tags : écologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.