Bref info de Montesquieu-des-Albères de Michelle Vardon

01/10/2017

Infarctus : un nouveau test...

rubrique  santéA la suite d'une vive douleur dans la poitrine, vous vous êtes rendu aux urgences, préoccupé par un risque d’infarctus. Excellent réflexe ! Mais une fois sur place, il vous faudra prendre votre mal en patience. L’un des examens les plus pertinents pour confirmer la survenue de l’infarctus est le dosage de la troponine, une protéine sanguine dont le taux s’élève très progressivement. Il est inutile d’effectuer la mesure moins de trois heures après l’apparition de la douleur. En pratique, ce n’est qu’entre quatre et six heures que le résultat est réellement fiable, et permet de savoir si les muscles cardiaques ont subi des dommages !

Chez près de 1954 patients venus par crainte d’un infarctus, 340 qui avaient réellement eu un infarctus.

(Mes Sources : Allo Docteurs)

Commentaires

De nombreuses personnes , lors d'un faux mouvement parallèle à une expiration tardive, se retrouvent avec un pincement de la plèvre qui entoure les poumons. Ce coincement pouvant durer,procure des douleurs aiguës semblables à un problème cardiaque.
Il suffit alors simplement de respirer à fond, de bloquer la respiration et d'entreprendre quelques mouvements d’assouplissement du tronc et des épaules. La plèvre redescend alors doucement et sans douleur à sa place, éliminant la douleur que l'on croyait cardiaque.

Écrit par : azra | 02/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.